Litterature medievale

Une forme de joute poetique : la tenson

La tensonest une discussion poétique entre deux ou plusieurs troubadours qui soutiennent des opinions opposées sur une question donnée.  Les trouvères reprirent ensuite le concept en le nommant jocx partitz (jeu-parti).

Les troubadours défendent tour à tour leur opinion par strophes de même mesure et de rimes semblables. Ces textes peuvent être profondément satyriques.

Les thèmes les plus variées peuvent être traités mais le plus souvent, il s’agit de casuistique amoureuse.

Les troubadours distinguent trois styles de vers dans la tenson :

- le trobar plan ou leu (poésie claire, facile)

- le trobar ric (poésie riche)

- le trobar clus (poésie fermée).

Les deux derniers sont purs raffinements sur une donnée préexistante à laquelle ils n’ajoutent rien.

Le trobar ric est centrée sur les figures de mots et de sons (recherche de mots rares, précieux, allitération et assonance, rimes équivoques, dérivées, intérieures …)

Le trobar clus repose sur un jeu complexe de figures de sens. Il ne faut cependant pas croire qu’il y aurait entre ces trobars une réelle différence dans la conception de l’écriture et son rapport à la langue.

Pour en savoir plus, se référer à R. Dragonnetti dans Le gai savoir dans la rhétorique courtoise. Connexions Seuil p. 70 1982.

You must be logged in to post a comment.