Reconstitution

Les XIemes rencontres internationales d’A.M.H.E. à Dijon (mai 2012).

Je suis très heureuse aujourd’hui d’évoquer le travail de longue haleine fourni depuis 2001 par l’association De taille et d’estoc sous l’égide de F. GOGNOT, doctorant en histoire médiévale.

Elle œuvre depuis longtemps pour faire connaître au grand public le fruit des lectures et interprétations qui conduisent à redécouvrir l’art du combat de l’antiquité au XIXème.

Assez récemment d’ailleurs, sous l’impulsion de plusieurs organisations associatives dont celle-ci, une Fédération Française d’Art Martiaux Historiques Européens a vu le jour. Ceci n’est pas un aboutissement, mais je l’espère une nouvelle étape franchie pour une meilleure diffusion et reconnaissance des Arts martiaux historiques européens.

Je souhaiterais dans un premier temps évoquer la démarche générale des Arts Martiaux Historiques Européens (A.M.H.E.) et plus particulièrement de l’association. Ensuite, je vous présenterais l’événement annuel qu’ils organisent chaque année : les XIe Rencontres Internationales d’Arts Martiaux Historiques Européens de Dijon, qui auront lieu du 10 au 13 mai 2012 sur le Campus universitaire.

 

Une association sur tous les fronts.

Ci-contre : Ouvrage exposé au Musée National du Moyen-âge de Cluny (Paris.).

Récompensée cet automne au marché de Pontoise ou encore dans la cours du Musée national du Moyen-âge de Cluny pour l’exposition L’épée : usages, mythes et symboles, De taille et d’estoc est une association particulièrement active dans son domaine.

Il s’agit bien sûr de faciliter l’accessibilité à la découverte des arts martiaux historiques européens.

En effet, il existe en Europe comme partout ailleurs plusieurs formes de combat traditionnel que nous avons majoritairement oubliés.

Or, il existe en grand nombre des traités et textes historiques qui décrivent, schémas à l’appui, ces méthodes et ces techniques. Malheureusement, ces textes sont  difficilement accessibles et compréhensibles du grand public.

Les objectifs de l’association qui réunie 80 adhérents environ sont donc de :

- Recenser, voire retrouver des écrits et autres documents traitant du combat en Europe au sens large.

- Traduire et/ou les rendre compréhensibles et exploitables. C’est-à-dire, faire appel à des paléographes pour transcrire, puis traduire en français contemporain et en tirer des hypothèses gestuelles. Celles-ci sont ensuite vérifiées par le geste même.

- Les mettre en pratique dans deux ateliers hebdomadaires.

- Valoriser en présentant le résultat des recherches au grand public ou à des institutions (actions diverses, ludiques et pédagogiques dans les musées, universités…).

Très concrètement, il s’agit de dégager des textes et images des traités des pistes d’interprétation qui permettraient, une fois validées ou non, de produire un geste qui pourrait être potentiellement celui qu’on pratiquait alors.

Il ne s’agit pas d’escrime spectacle (C’est ni mieux ni moins bien, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit! C’est juste différent. )  mais de retrouver par la préhension de l’arme et son maniement comment éventuellement on pouvait utiliser les différentes armes que nous connaissons.

 

HEMAC-DIJON 2012

Si vous avez dégagé tout ce qu’implique le paragraphe précédent en terme de nécessité de croiser les informations, vous comprenez beaucoup mieux l’intérêt de créer une Fédération ( http://www.ffamhe.fr/) qui permet d’être reconnu mais aussi de mutualiser les sources et compétences de chacun. L’intérêt des rencontres HEMAC- Dijon est aussi significatif à ce titre.

Porté par l’association De Taille et d’Estoc  et l’Historical European Martial Arts Coalition, en partenariat avec l’Université de Bourgogne, cet événement permet de diffuser largement les découvertes et connaissances universitaires sur les A.M.H.E. chaque année.

Cet événement permet également la découverte de démonstration et d’ateliers pour le grand public,  mais aussi aux pratiquants de se réunir pour mutualiser leur compétences et connaissances lors d’ateliers de niveaux.  Il est donc accessible à toute personne intéressée par les A.M.H.E. , débutants ou confirmés. Il aura lieu du 10 au 13 mai 2012 sur le Campus de l’université de Dijon.

Une bonne vidéo vaut mieux qu’un long discours… Une petite rétrospective de 2010 pour vous mettre l’eau à la bouche.

Image de prévisualisation YouTube

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 4 avril, n’hésitez donc pas à vous rendre sur le site http://hemac-dijon.com/ pour vous informer sur cet événement qui ne peut être qu’intéressant aussi bien pour le public qui viendrait voir que pour les participants.