Arts militaires

Premiere croisade : Le parcours de Baudoin de Boulogne.

Dans l’article Première croisade : De Dorylée aux portes d’Antioche, nous avions évoqué brièvement la séparation de Baudouin du reste du groupe et je vous avais promis d’y revenir. Voilà qui est fait avec cet article.

Qui est Baudoin de Boulogne?

Ci-contre : Couronnement de Baudoin à Jérusalem en 1100. Source : B.N.F.

Baudoin de Boulogne, frère de Godefroy et Eustache III de Bouillon, est un cadet de la famille. Contrairement à ses deux frères ainés, l’un héritier de la famille et l’autre héritier de son oncle, il est prédestiné à la vie ecclésiastique  afin de les appuyer politiquement.

Toutefois, il n’entre pas dans les ordres et prend la voie des armes. De fait, c’est tout naturellement qu’il accompagne ses frères en croisade.

Il participe à la première croisade de 1096, pendant laquelle il devient comte d’Édesse de 1098 à 1100, puis premier roi de Jérusalem sous le nom de Baudouin Ier de 1100 à sa mort.

Arrivée de Baudoin dans le comté d’Edesse.

La région d’Edesse est prise dès 1077 par des Arméniens qui se sont déplacés en Cilisie sous les pressions turque et byzantine,  sous la bannière de Philaretos Brakhamios.  Gênant la progression turque, le comté est repris en une dizaine d’années.

Les deux factions prennent et reprennent la ville à plusieurs reprises. Considérée comme la ville natale d’Abraham, elle avait une importante population chrétienne qui accueilli favorablement les Arméniens.

En 1095, Thoros parvient à reprendre la ville. 

Mais il se trouve progressivement dans une posture périlleuse qui lui impose de demander l’aide des Croisés qui viennent de prendre Antioche en 1098.

Baudoin et quelques chevaliers viennent donc lui prêter main forte. La centaine de Francs est accueillie en libératrice comme l’atteste Foulcher de Chartes qui fait partie de la cour de Baudouin :

Quand nous passions dans les villages arméniens, il était étonnant de voir les habitants courir à notre encontre  avec des croix et des étendards, baiser humblement nos pieds et nos vêtements pour l’amour de Dieu, car ils avaient entendu dire que nous allions les défendre contre les Turcs.

Thoros, âgé et sans enfant, est tué lors d’une émeute religieuse peu de temps après avoir adopté Baudoin comme fils et héritier. Ci-contre : Les Arméniens rendant hommage au roi Baudoin.

Certaines hypothèses historiques avanceraient que Baudouin en serait l’instigateur. Il devient ainsi unique chef de la ville et de la région malgré l’allégeance de son prédécesseur à Alexis Ier.

Il s’affranchit ainsi aussi bien des Croisés que des princes bizantins. Pour conforter sa position, il épouse une noble arménienne du nom d’Arda pour rassurer les Arméniens sur ses intentions.

Il utilise son héritage pour acheter les gouverneurs des villes les plus proches et étend ses territoires.  Le cadet sans avenir est devenu roi : c’est le premier à abandonner l’idéal spirituel de la croisade au profit d’ un royaume terrestre féodal prospère en Asie.

L’assimilation lui permet de créer des liens étroits avec la noblesse arménienne locale qui le prend pour suzerain en échange de sa protection contre les Turques comme le montre cette carte.

Ils s’agit des comtés d’Edesse qui seront progressivement confiés aux Francs par la suite.

On pourrait parfaitement rentrer dans le détail de l’histoire de chaque comté mais je ne suis pas assez riches en documentation pour le faire et cela dépasse de loin mes compétences.

En outre, je ne voudrais pas risquer de trop déflorer les articles suivants en faisant un bon en avance trop précis dans le temps.

Sachez juste que par le jeu diplomatique et les combats, le roi a progressivement agrandi son domaine et qu’à  la mort de son frère Godefroy,  Baudouin de Bourgogne confie le trône à son cousin Baudouin du Bourcq pour revendiquer Jérusalem.

Voilà … sauf nouvel achat de livre de ma part et donc nouvelles connaissances éventuelles, nous en avons fini avec la première pour le moment … ouf :D

You must be logged in to post a comment.